Lauréat de l’appel d’offres lancé par la Commission de Régulation de l’Energie afin d’atteindre les objectifs du plan solaire national, le parc solaire de Coste Cuyère franchit une nouvelle étape. Le porteur du projet VALECO lance le 25 mars prochain une campagne de financement participatif sur la plateforme Enerfip pour permettre aux habitants de la région de prendre part à ce projet ambitieux pour le territoire en investissant dans l’énergie verte, avec l’objectif de collecter 615 000 €. En construction depuis 2021, le parc sera mis en service cet été.

Un projet vertueux et fédérateur ancré dans le territoire

Situé sur la commune de Châteauvert dans le Var, au cœur du lieu-dit Margui, le projet s’étend sur une superficie de 13,5 ha pour une puissance totale de près de 11 MWc (puissance atteinte par les panneaux solaires lorsqu’ils sont exposés à un rayonnement solaire maximal). La centrale sera composée de 790 tables fixes de 32 panneaux photovoltaïques.

Avec une couverture énergétique de plus de 8000 habitants, la production estimée s’élève à 17 520 000 kWh, soit l’équivalent d’environ la moitié de la consommation électrique annuelle de la commune de Brignoles (83). Renouvelable, compétitive et créatrice d’emplois, l’énergie solaire est l’une des clés du changement pour produire durablement de l’électricité à bas coût, plus propre et indépendante des ressources fossiles. La construction de ce parc permettra d’éviter le rejet dans l’atmosphère de plus de 4 170 tonnes de CO2 chaque année.

Image d’illustration

« Nous sommes fiers de porter un projet respectueux de l’environnement et fédérateur pour ce territoire. L’objectif est d’associer le maximum de citoyens pour redistribuer les richesses créées par l’exploitation du soleil sur place. Si l’objectif global de la collecte est de 615 000 euros, la souscription minimale est de 10 euros pour un investissement accessible au plus grand nombre » 

François Daumard, Président de VALECO.

Dans sa démarche continue de protection de l’environnement, VALECO a mis en place différentes mesures environnementales pour préserver la biodiversité du site. Parmi celles-ci, des clôtures permettant le passage de petits animaux, mise en place de pierriers pour les reptiles, la préservation de la fleur Gagée (espèce protégée) et la mise en place d’un suivi environnemental pendant toute la durée d’exploitation par un bureau d’étude externe. 

Les énergies renouvelables, fer de lance du financement participatif

Avec 96 millions d’euros collectés en 2020, le secteur de l’environnement et des énergies renouvelables est le deuxième secteur le plus porteur pour le financement participatif en France (baromètre Mazars et FPF, 2021). Un chiffre en progression (+4% par rapport à l’an dernier) qui témoigne de l’intérêt croissant des particuliers pour ce type d’investissement permettant de concilier intérêt général et rentabilité.

Le développeur s’est ainsi engagé à ce que 40% des fonds propres du projet soient apportés par les habitants du Var et des départements limitrophes (Bouches-du-Rhône, Vaucluse, Alpes de Haute-Provence, Alpes-Maritimes). L’objectif est ainsi de redistribuer les richesses offertes par le soleil, aux locaux. 

Pour répondre à cet engagement, VALECO a fait appel à la plateforme Enerfip, leader du secteur en 2020, pour la mise en service des centrales solaires de l’Isle sur la Sorgue (84) et en 2019 pour la centrale de Saint Quentin la Tour (09) (en 2020) et de Fleury Merogis (91). 

Membre de l’association Financement Participatif France, la plateforme Enerfip sélectionne des projets répondant à des exigences particulières. En effet les dossiers sont évalués sur leur qualité techniques et administrative, mais aussi sur la cohérence et l’impact écologique de leur démarche. 

Cette collecte permet aux habitants de placer une partie de leur épargne directement dans le parc photovoltaïque de Châteauvert.  Un moyen d’investir sur le territoire en devenant acteur du dynamisme économique local. La collecte de 615 000 € se clôturera définitivement le 15 juin 2021. Elle est réservée aux habitants du Var, des Bouches-du-Rhône, du Vaucluse, des Alpes-de-Haute-Provence et des Alpes-Maritimes. 

Des informations complémentaires sont disponibles sur la page projet d’Enerfip.