Enerfip est parvenue à mener à bien quatre collectes de financements participatifs donnant ainsi l’occasion à plus de 1.000 breton·nes de participer à la transition énergétique de leur territoire. 

Les bretons impliqués dans le financement participatif pour la transition énergétique

Grâce à une grande implication des citoyen·nes, ce ne sont pas moins de 950.000 € qui ont été récoltés permettant la réalisation de quatre projets d’énergies renouvelables.

« La Région Bretagne démontre à chaque collecte que nous menons le dynamisme de ce territoire et de ses habitants envers la Transition Énergétique. Depuis 2017, l’enthousiasme et l’implication des bretons pour un avenir énergétique durable ont assuré la réussite et le financement de nombreux projets de production d’énergie renouvelable. Bien plus qu’une confirmation, l’année 2020 préfigure le concours que les citoyens de Bretagne apporteront dans les prochaines années à l’essor des énergies renouvelables sur le territoire français. » – Julien Hostache, directeur général d’Enerfip.

Le projet de « Centrale Biogaz de l’Aumaillerie » d’Engie Bioz

Image de la Centrale Biogaz de l'Aumaillerie

Dans la continuité de ces réussites, cinq collectes sont actuellement prévues en Bretagne pour le premier semestre 2021. Par ailleurs, les breton·nes ont pu participer au financement du projet de méthanisation territorial de la « Centrale Biogaz de l’Aumaillerie ». Ce projet vise à mettre en place une filière durable de production d’énergie verte ainsi qu’une valorisation de matières organiques produites sur le territoire. La centrale est située à La-Selle-en-Luitré, sur la zone d’activité de l’Aumaillerie, au Sud-Est de la ville de Fougères (35). De plus l’installation produira à la fois du biométhane et des digestats, résidus de la fermentation des matières organiques.

La collecte pour ce projet a ouvert le 5 novembre aux agriculteurs partenaires. Puis le 17 novembre les citoyen·nes des communes desservies par le réseau de gaz produit par la centrale, ont pu investir tout comme celles comprises dans le plan d’épandage et aux communes de Fougères Agglomération. Le 15 décembre 2020, la collecte a ouvert aux habitants du département de l’Ille-et-Vilaine. Enfin dès le 29 décembre tous·tes les Bretons ont pu participer.  La collecte s’est clôturée le 9 janvier 2021.

Quelques exemples des succès bretons en 2020

  • Le projet photovoltaïque d’Heol.

Situé à Saint-Mayeux dans les Côtes d’Armor, ce projet est constitué de deux parcs photovoltaïques au sol.  Ils produiront dès 2021, 4700 MWh par an, soit l’équivalent de la consommation électrique annuelle de 670 habitant·es. De plus, l’installation permettra d’éviter le rejet dans l’atmosphère de plus de 4700 tonnes de CO2 chaque année. 

Afin de donner l’opportunité aux Breton·nes de participer à la transition énergétique de leur région, Luxel, société porteuse du projet, a fait appel à Enerfip pour mettre en place une collecte de financement participatif. Ouverte le 3 novembre 2020, cette campagne a été un réel succès. En effet 110 investisseurs ont participer à la collecte pour un montant total de 224 500€. Par ailleurs ces investisseurs pourront bénéficier des retombées économiques liées au projet.

  • Le projet photovoltaïque de Quinipily.

Porté par le groupe Total Quadran, cette centrale photovoltaïque est située à Baud, dans le Morbihan. Elles est localisée sur une ancienne plateforme d’exploitation d’une carrière. Sa production est estimée 5165 MWh chaque année, soit l’équivalent de la consommation électrique annuelle de 4400 habitants. De plus elle évitera le rejet dans l’atmosphère de 1710 tonnes de CO2 par an.

Total Quadran a fait confiance à Enerfip pour organiser une campagne de financement participatif. Ainsi les habitant·es de ont pu participer à la transition énergétique de leur région et de profiter des retombées économiques du parc. La collecte fût un succès : elle s’est clôturée avec un montant total de 203 000€, récolté grâce à 104 éco-épargnants.