Total Energies ouvre une campagne de financement participatif de 450 000 € pour son projet photovoltaïque de Sarreguemines en Moselle

Total Energies, acteur majeur des énergies renouvelables en France, et Nexia Energy ouvrent une campagne de financement participatif de 450 000 €. Mise en place sur la plateforme Enerfip la campagne de 450 000 € permettra à chaque personne participant au projet de devenir acteur de la transition énergétique de son territoire.

Photomontage du projet

Un projet photovoltaïque pour la reconversion d'un site industriel

Situé sur un site de stockage de déchets appartenant à la commune, la centrale disposera d'une puissance totale installée de 4,7 MWc. À sa mise en service, il sera en mesure de produire 5 GWh à l'année et répondra à la consommation électrique annuelle de plus de 2 793 personnes, soit l'équivalent de 8% de la consommation totale de Sarreguemines.

Prise en compte des impacts environnementaux

La zone d'implantation n'abrite aucunes espèces protégées. Des mesures de protections environnementales seront néanmoins appliquées afin de minimiser les éventuels impacts sur la faune et la flore.

La population a l'opportunité de participer activement à la transition énergétique

Cette campagne, permet aux habitants de devenir acteurs de la Transition Énergétique et de bénéficier des retombées économiques liées au projet. Total Energies a fait appel à la plateforme Enerfip, leader du secteur en 2020, avec laquelle il a déjà réalisé avec succès 5 collectes.

La campagne de 450 000  ouvrira le 12 mai à 12h30 aux citoyen·nes de la Moselle (57), de la Meurthe-et-Moselle (54) ainsi que du Bas-Rhin (67).

Elle se clôturera définitivement le 1er juillet à 23h59.

Des informations complémentaires sont disponibles sur la page projet d'Enerfip.


Total Énergies associe les habitants au projet de Villers-Saint-Paul en lançant un financement participatif d'1,2 M €

Total Énergies, acteur majeur des énergies renouvelables en France, a lancé une campagne de financement participatif d'un montant d'1,2 M € sur la plateforme Enerfip. Total Énergies donne ainsi l'opportunité aux citoyens éligibles de contribuer à la transition énergétique de leur région en investissant dans la centrale photovoltaïque de Villers-St-Paul (Oise).

Un projet photovoltaïque pour la reconversion de site industriel

Installée sur un ancien dépot de déchets inutilisé, à Villers-Saint-Paul, le long de la D200 et non loin de la gare, cette centrale de 24 ha produira 14,2 GWh par an correspondant à 95% de la consommation électrique domestique totale de la commune.

Photomontage du projet
Photomontage du projet

1 200 000 € ouvert en financement participatif aux habitants éligibles

Cette campagne permet aux habitants de devenir acteurs de la Transition Énergertique et de bénéficier des retombées économiques liées au projet. Pour répondre à cet engagement, Total Energies a fait appel à la plateforme Enerfip, leader du secteur en 2020, avec laquelle il a déjà réalisé, avec succès, 5 collectes pour des projets d'énergies renouvelables. 

D'un montant de 1 200 000 la campagne a été ouverte le 4 mai à 12h30 aux départements de l'Oise (60), l'Eure (27), la Seine-Maritime (76), la Seine-et-Marne (77), la Somme (80) et du Val d'Oise (95). Elle sera close le 1er août à 23h59. 

Des informations complémentaires sont disponibles sur la page projet d'Enerfip.


Total Quadran lance une campagne de financement participatif pour un projet photovoltaïque en Saône-et-Loire

Le 1er avril, Total Quadran, acteur majeur des énergies renouvelables en France, a lancé une campagne de financement participatif sur la plateforme Enerfip pour la construction et l’exploitation d’ombrières photovoltaïques sur le Centre Hospitalier William Morey situé à Chalon-sur-Saône (71). D’abord réservée aux salarié·es de l’hôpital, la collecte est désormais ouverte aux habitant·es du Grand Chalon pour être élargie à la Saône-et-Loire et aux départements limitrophes. 

Un projet photovoltaïque au cœur du territoire 

Situé à Chalon-sur-Saône, en Saône-et-Loire, le projet permettra l’installation d’ombrières photovoltaïques sur deux parkings goudronnés de 269 et 389 places. D’une puissance de 1,8 MWc, elle permettra d’alimenter   plus de 470 foyers en électricité. Une fois mise en service, la centrale produira 2 GWh par an soit 20% de la consommation électrique annuelle de l’hôpital. 

D’un point de vue environnemental, ce projet renouvelable permettra d’éviter le rejet dans l’atmosphère de 137 tonnes de CO2 chaque année et s’inscrit dans une volonté de produire de l’électricité au plus près de son lieu de consommation.

Ces ombrières répondent à objectif double : protéger les personnes et les véhicules contre le soleil et les intempéries, mais aussi produire de l’électricité verte intégralement consommée par l’hôpital.

Le projet prévoit également l'installation de 6 bornes VE (Véhicules Électriques), ainsi que 6 bornes VAE (Vélos à Assistance Électrique) et deviendra ainsi, l’un des endroits de la commune possédant le plus de bornes de recharges. 

Enfin, des nichoirs en bois pour chauves-souris, abeilles et oiseaux seront installés dans la partie creuse des ombrières, afin d’offrir à ces animaux de tout nouveaux refuges. Total Quadran organisera pour les enfants hospitalisés et les écoliers de « Jean Lurçat Bellevue » des journées de sensibilisation à la biodiversité lors des périodes de nidification et de fin de nidification.

Total Quadran et Enerfip associent le territoire à un projet vertueux 

Cette collecte, exclusivement locale, permet aux habitants de devenir acteur de la Transition Énergétique mais aussi de bénéficier des retombées économiques liées à ce projet. 

Photomontage du projet
Photomontage du projet

Pour répondre à cet engagement, Total Quadran a fait appel à la plateforme Enerfip, leader du secteur en 2020, avec laquelle il a déjà réalisé avec succès 5 collectes pour des projets d’énergie verte. Grâce à la participation des salariés de l’hôpital, déjà 10% du montant global a été collecté.

D’un montant de 250 000 €, la collecte a ouvert le 1er avril à 12h30 et se clôturera définitivement le 1er juillet 2021 à 23h59. Elle fait l’objet d’un phasage :

➔ À partir du 30 avril à 12h30, les habitant·es et entreprises de la communauté d'agglomération du Grand Chalon pourront eux aussi apporter leur contribution au projet. 
➔ Et enfin dès le 21 mai 2021 à 12H30, la collecte ouvrira aux habitant·es et entreprises des départements de l'Ain, de l'Allier, de la Côte d'Or, du Jura, de la Loire, de la Nièvre, du Rhône et de la Saône-et-Loire.

Des informations complémentaires sont disponibles sur la page projet d’Enerfip.


Collecte record pour la campagne de financement participatif de Total Quadran en Saône-et-Loire

Total Quadran, acteur majeur des énergies renouvelables en France, et Altergie, spécialisée dans le développement de projets solaires de grande taille se félicitent du succès rencontré par la campagne de financement participatif lancée le 1er avril dernier. Avec l’objectif de 145 000 €, atteint en moins d’une heure, cette opération témoigne de l’engouement des citoyens pour ce projet de centrale photovoltaïque.

La campagne a été très bien accueillie et fut un réel succès

Avec le financement participatif, l’objectif est de permettre aux habitants des communes limitrophes de pouvoir participer et bénéficier eux aussi des retombées économiques liées à ce projet de centrale solaire. Pour répondre à cet engagement, Total Quadran et Altergie ont fait appel à la plateforme Enerfip, leader du secteur en 2020, avec laquelle Total Quadran réalise trois campagnes de financement en ce début d’année 2021 [EB1] pour des projets de production d’électricité verte. Cette collecte avait pour but de permettre aux habitant·es de participer à la transition énergétique de leur territoire grâce à un placement vert

Ouverte le 1er avril à 12h30 aux habitant·es de Saône-et-Loire et ses départements limitrophes. Il aura fallu moins d’une heure aux 65 investisseurs pour atteindre le montant de 145 000€. Cela représente un montant moyen investit d’un peu plus de 2 200 €. 


Un projet photovoltaïque vertueux au cœur du territoire

Situé sur l’aire de repos de la commune de Boyer en Saône-et-Loire, le projet sur une surface d’1,8 ha et d’une puissance totale de 3,7 MWc permettra de couvrir la consommation en électricité de 602 habitant·es. Elle produira 4 177 MWh par an, soit à la moitié de la consommation électrique annuelle de la commune de Tournus (71). Ce projet permettra d’éviter le rejet annuel dans l’atmosphère de 4 119 tonnes de CO2 chaque année.


La deuxième centrale photovoltaïque lancée par CNR dans l’Ain (01) s’ouvre au financement participatif à partir du 26 avril sur la plateforme Enerfip

CNR, acteur reconnu dans la production d’électricité verte et l’aménagement du territoire, fait appel au financement participatif pour la réalisation d’une centrale photovoltaïque dans l’Ain. Dès le 26 avril, la collecte sera réservée aux habitants de Virignin et de la communauté de communes Bugey Sud. Cette contribution citoyenne permettra aux habitant·es de participer à un projet vertueux dont ils seront les premiers à en bénéficier.

Image d'illustration
Image d'illustration

Un projet de centrale photovoltaïque au sol mené dans l’Ain

La centrale photovoltaïque au sol est située à Virignin (01), au sud du port, sur une ancienne zone d’activité inoccupée. Elle comportera plus de 7800 modules.

Le projet est porté par CNR, premier énergéticien français 100 % renouvelable. L’installation produira environ 4804 MWh par an soit l’équivalent de la consommation annuelle de 692 personnes. 

D’un point de vue environnemental, le parc de Virignin permettra notamment d’éviter le rejet dans l’atmosphère de 4 737 tonnes de CO2 chaque année. Afin de rester en accord avec ses valeurs, CNR a fait appel à des entreprises locales pour la réalisation de la centrale. Suite aux travaux, la mise en service de la structure est attendue pour septembre 2021.

Il s’agira du deuxième parc photovoltaïque au sol de CNR dans le département de l’Ain. Le premier étant celui de Villebois inauguré en 2019. 

CNR fait appel à Enerfip pour réaliser une campagne de financement participatif

Pour mener à bien ce projet, une campagne de financement participatif est organisée, via la plateforme Enerfip. Soucieux d’inclure les habitant·es dans les projets de transition énergétique menés sur leur territoire, CNR et Enerfip proposent via la plateforme une collecte d’un montant total de 270 000€. les habitant·es bénéficieront d'une rémunération attractive tout en ayant œuvré pour la réussite d’un projet d’énergie renouvelable. 

La collecte de financement se déroulera en deux temps, privilégiant tout d'abord les riverain·es :

  • Le 26 avril à 9h00 : les habitant·es de Virignin et de la communauté de communes de Bugey Sud peuvent commencer à investir.
  • Le 10 mai à 9h00 : la collecte ouvrira aux habitant·es de l’Ain (01) et des départements limitrophes : l’Isère (38), le Jura (39), le Rhône (69), la Saône-et-Loire (71), la Savoie (73) et la Haute-Savoie (74)

La collecte se clôturera définitivement le 31 mai à 23h59.

Plus d’informations sont disponibles sur la page projet


Engie Green lance une campagne de financement participatif pour son projet d’ombrières photovoltaïques dans la Vienne

Depuis le 16 mars, Engie Green, leader français du solaire et de l’éolien, lance une campagne de financement participatif pour le parc photovoltaïque en ombrières de parking d’Ingrandes-sur-Vienne (86). Cette opportunité d’investissement permet d’associer les habitant·es au développement des énergies renouvelables sur leur territoire.

Photo d'illustration

Un projet photovoltaïque vertueux au cœur du territoire 

Situé sur la commune de Ingrandes-sur-Vienne, sur le parking de la société DVTA Transports Dechaume, le projet de 5 ha consiste en une centrale photovoltaïque en ombrières de parking d’une puissance totale de 6,31 MWc. Avec une couverture énergétique de plus de 3 000 habitant·es, la production estimée s’élève à 6 802 MWh par an.Pour la société DVTA, ce projet présente un double intérêt : protéger les véhicules des intempéries et participer à la transition énergétique en ayant une production d’énergie verte au sein de son site.

Un investissement ouvert en priorité aux habitants

Pour la mise en place de cette opération de financement citoyen, Engie Green a fait appel à la plateforme Enerfip, leader du secteur en 2020, avec laquelle la société a déjà réalisé près de dix campagnes pour des projets d’énergie verte. Cette collecte avec exclusivité locale permet aux habitant·es de participer à la transition énergétique de leur territoire grâce à un placement vert.

D’un montant de 200 000 €, la collecte ouvrira le 16 mars à 12h30 et se clôturera définitivement le 15 mai 2021 à 23h59.  Elle sera réservée aux habitant·es de la Vienne, de l’Indre, de l’Indre-et-Loire, du Maine-et-Loire, des Deux-Sèvres, de la Charente et de la Haute-Vienne.

Des informations complémentaires sont disponibles sur la page projet d’Enerfip.


La société Lot-et-Garonnaise REDEN propose aux citoyen·nes de participer au financement de trois projets photovoltaïques

En accord avec ses valeurs sociétales, REDEN, société basée à Roquefort (47) et employant plus de 120 personnes en France et à l’international, offre l’opportunité aux habitant·es du Lot et Garonne de participer au financement de trois projets photovoltaïques. 

Image illustration

La société locale REDEN porte la transition énergétique au niveau national

Créée en 2008 dans le Lot-et-Garonne, la société REDEN est depuis plus dix ans une référence dans le secteur de la transition énergétique en France et à l’international avec près de 700 MWc en exploitation. 

Productrice indépendante d’énergie verte, la société a à cœur de transmettre son éthique écologique, sociale et économique au travers de projets de transition énergétique accessibles aux citoyen·nes

Dans la même veine que ses engagements en matière de RSE, la société offre la possibilité à la population du Sud-Ouest de la France de participer financièrement à trois projets photovoltaïques près de chez eux

Trois centrales photovoltaïques sont ouvertes au financement participatif

Trois projets seront réalisés en Nouvelle-Aquitaine et sont ouverts au financement participatif. Ayant déjà réalisé une dizaine de campagnes avec la plateforme Enerfip, REDEN leur a confié la réalisation de huit collectes dont cinq ont déjà été clôturées, pour des projets photovoltaïques en France. D’un total de 25 MWc, ces projets sont lauréats de l’appel d’offres national de la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) 4.6. 

Deux d’entre eux sont localisés en Lot-et-Garonne. Les habitant·es du Lot-et-Garonne, de la Dordogne, du Gers, de la Gironde, des Landes, du Lot et du Tarn-et-Garonne sont éligibles à ces deux collectes. Le montant total est de 430 000 €. 

  • Le projet « CIR PREFA » est une centrale photovoltaïque en toiture qui produira 5 112 MWh chaque année. Pour mener à bien ce projet, une collecte d’un montant de 250 000 € est proposée en ligne.
  • Le second projet est une centrale photovoltaïque au sol située à Samazan. Elle produira 7 818 MWh chaque année. La collecte pour ce projet est d’un montant de 180 000 €.

Le troisième projet est situé dans les Pyrénées-Atlantiques. Les habitant·es des Pyrénées-Atlantiques (64), du Gers (32), des Landes (40) et des Hautes-Pyrénées (65) peuvent investir cette collecte : 

  • Ce projet situé à Garlin est une centrale photovoltaïque au sol. Elle produira près de 7 350 MWh chaque année. La collecte pour ce projet est d’un montant de 90 000 €.

Déjà ouvertes, l’ensemble des collectes se clôtureront le 31 mai 2021 à 23h59.

Plus d’informations disponibles sur la page du projet.


Lancement du financement participatif pour la ferme solaire de Marcoussis dans l’Essonne, plus grande ferme solaire d’Ile-de-France

Permettre à la population de participer à ce projet de transition énergétique est l’objectif de la campagne de financement participatif. Deux collectes ont été ouvertes pour un montant total de 1,1M€ le 1er mars.

Photomontage du projet

Le plus important parc solaire d’Ile-de-France

La ferme solaire de 23 ha a été développée par ENGIE Green et le SIGEIF, à l’initiative de la commune de Marcoussis. Elle est située sur un ancien terrain de 46 ha lui appartenant. Elle est la plus importante ferme photovoltaïque au sol en région Île-de-France. La centrale D’une puissance installée de 20,3 MWc pour une production annuelle équivalente à la consommation de plus de 10 000 personnes, Les travaux entamés à l’été 2020, s’achèveront en septembre 2021.

Devenir acteur de la transition énergétique en investissant dans le solaire

La campagne de financement participatif permettra aux citoyens de contribuer à la croissance verte locale. Ils bénéficieront d’un placement avantageux. 

  • Une 1ère collecte, en obligations simples, réservée aux habitants de Marcoussis a ouvert le 1er mars 2021. L’objectif de 100 000€ a très vite était atteint grâce à la forte volonté des habitants de participer à la transition énergétique. 
  • Une 2nde collecte, en actions, divisée en trois phases. Elle privilégie tout d’abord les riverains directs du projet et les habitants du territoire. Objectif : collecter 1 008 000 €. 
    • Du 1er mars à 12h30 au 15 mars 2021 à 12h29 : collecte réservée aux habitants de Marcoussis.
    • Du 15 mars à 12h30 au 28 mars 2021 à 12h29 : collecte réservée aux habitants de la communauté d’agglomération Paris Saclay.
  • Depuis le 28 mars 2021 à 12h30 : ouverture de la collecte aux habitants de l’Essonne et des départements limitrophes. 

 Les collectes se clôtureront définitivement le 13 mai.

Plus d'informations sont consultables sur la page projet.


Lancement d’une campagne de financement participatif pour la centrale solaire de Coste Cuyère à Châteauvert (83)

Lauréat de l’appel d’offres lancé par la Commission de Régulation de l’Energie afin d’atteindre les objectifs du plan solaire national, le parc solaire de Coste Cuyère franchit une nouvelle étape. Le porteur du projet VALECO lance le 25 mars prochain une campagne de financement participatif sur la plateforme Enerfip pour permettre aux habitants de la région de prendre part à ce projet ambitieux pour le territoire en investissant dans l’énergie verte, avec l’objectif de collecter 615 000 €. En construction depuis 2021, le parc sera mis en service cet été.

Un projet vertueux et fédérateur ancré dans le territoire

Situé sur la commune de Châteauvert dans le Var, au cœur du lieu-dit Margui, le projet s’étend sur une superficie de 13,5 ha pour une puissance totale de près de 11 MWc (puissance atteinte par les panneaux solaires lorsqu'ils sont exposés à un rayonnement solaire maximal). La centrale sera composée de 790 tables fixes de 32 panneaux photovoltaïques.

Avec une couverture énergétique de plus de 8000 habitants, la production estimée s’élève à 17 520 000 kWh, soit l’équivalent d’environ la moitié de la consommation électrique annuelle de la commune de Brignoles (83). Renouvelable, compétitive et créatrice d’emplois, l’énergie solaire est l’une des clés du changement pour produire durablement de l’électricité à bas coût, plus propre et indépendante des ressources fossiles. La construction de ce parc permettra d’éviter le rejet dans l’atmosphère de plus de 4 170 tonnes de CO2 chaque année.

Image d'illustration

« Nous sommes fiers de porter un projet respectueux de l’environnement et fédérateur pour ce territoire. L’objectif est d’associer le maximum de citoyens pour redistribuer les richesses créées par l’exploitation du soleil sur place. Si l’objectif global de la collecte est de 615 000 euros, la souscription minimale est de 10 euros pour un investissement accessible au plus grand nombre » 
François Daumard, Président de VALECO.

Dans sa démarche continue de protection de l’environnement, VALECO a mis en place différentes mesures environnementales pour préserver la biodiversité du site. Parmi celles-ci, des clôtures permettant le passage de petits animaux, mise en place de pierriers pour les reptiles, la préservation de la fleur Gagée (espèce protégée) et la mise en place d’un suivi environnemental pendant toute la durée d’exploitation par un bureau d’étude externe. 

Les énergies renouvelables, fer de lance du financement participatif

Avec 96 millions d’euros collectés en 2020, le secteur de l’environnement et des énergies renouvelables est le deuxième secteur le plus porteur pour le financement participatif en France (baromètre Mazars et FPF, 2021). Un chiffre en progression (+4% par rapport à l’an dernier) qui témoigne de l’intérêt croissant des particuliers pour ce type d’investissement permettant de concilier intérêt général et rentabilité.

Le développeur s’est ainsi engagé à ce que 40% des fonds propres du projet soient apportés par les habitants du Var et des départements limitrophes (Bouches-du-Rhône, Vaucluse, Alpes de Haute-Provence, Alpes-Maritimes). L’objectif est ainsi de redistribuer les richesses offertes par le soleil, aux locaux. 

Pour répondre à cet engagement, VALECO a fait appel à la plateforme Enerfip, leader du secteur en 2020, pour la mise en service des centrales solaires de l’Isle sur la Sorgue (84) et en 2019 pour la centrale de Saint Quentin la Tour (09) (en 2020) et de Fleury Merogis (91). 

Membre de l’association Financement Participatif France, la plateforme Enerfip sélectionne des projets répondant à des exigences particulières. En effet les dossiers sont évalués sur leur qualité techniques et administrative, mais aussi sur la cohérence et l’impact écologique de leur démarche. 

Cette collecte permet aux habitants de placer une partie de leur épargne directement dans le parc photovoltaïque de Châteauvert.  Un moyen d’investir sur le territoire en devenant acteur du dynamisme économique local. La collecte de 615 000 € se clôturera définitivement le 15 juin 2021. Elle est réservée aux habitants du Var, des Bouches-du-Rhône, du Vaucluse, des Alpes-de-Haute-Provence et des Alpes-Maritimes. 

Des informations complémentaires sont disponibles sur la page projet d’Enerfip.


Enerfip : Leader du financement participatif vert en région Bretagne

Enerfip est parvenue à mener à bien quatre collectes de financements participatifs donnant ainsi l’occasion à plus de 1.000 breton·nes de participer à la transition énergétique de leur territoire. 

Les bretons impliqués dans le financement participatif pour la transition énergétique

Grâce à une grande implication des citoyen·nes, ce ne sont pas moins de 950.000 € qui ont été récoltés permettant la réalisation de quatre projets d’énergies renouvelables.

« La Région Bretagne démontre à chaque collecte que nous menons le dynamisme de ce territoire et de ses habitants envers la Transition Énergétique. Depuis 2017, l’enthousiasme et l’implication des bretons pour un avenir énergétique durable ont assuré la réussite et le financement de nombreux projets de production d’énergie renouvelable. Bien plus qu’une confirmation, l’année 2020 préfigure le concours que les citoyens de Bretagne apporteront dans les prochaines années à l’essor des énergies renouvelables sur le territoire français. » - Julien Hostache, directeur général d’Enerfip.

Le projet de « Centrale Biogaz de l’Aumaillerie » d'Engie Bioz

Image de la Centrale Biogaz de l'Aumaillerie

Dans la continuité de ces réussites, cinq collectes sont actuellement prévues en Bretagne pour le premier semestre 2021. Par ailleurs, les breton·nes ont pu participer au financement du projet de méthanisation territorial de la « Centrale Biogaz de l’Aumaillerie ». Ce projet vise à mettre en place une filière durable de production d’énergie verte ainsi qu’une valorisation de matières organiques produites sur le territoire. La centrale est située à La-Selle-en-Luitré, sur la zone d’activité de l’Aumaillerie, au Sud-Est de la ville de Fougères (35). De plus l'installation produira à la fois du biométhane et des digestats, résidus de la fermentation des matières organiques.

La collecte pour ce projet a ouvert le 5 novembre aux agriculteurs partenaires. Puis le 17 novembre les citoyen·nes des communes desservies par le réseau de gaz produit par la centrale, ont pu investir tout comme celles comprises dans le plan d’épandage et aux communes de Fougères Agglomération. Le 15 décembre 2020, la collecte a ouvert aux habitants du département de l’Ille-et-Vilaine. Enfin dès le 29 décembre tous·tes les Bretons ont pu participer.  La collecte s'est clôturée le 9 janvier 2021.

Quelques exemples des succès bretons en 2020

  • Le projet photovoltaïque d’Heol.

Situé à Saint-Mayeux dans les Côtes d’Armor, ce projet est constitué de deux parcs photovoltaïques au sol.  Ils produiront dès 2021, 4700 MWh par an, soit l’équivalent de la consommation électrique annuelle de 670 habitant·es. De plus, l'installation permettra d’éviter le rejet dans l’atmosphère de plus de 4700 tonnes de CO2 chaque année. 

Afin de donner l’opportunité aux Breton·nes de participer à la transition énergétique de leur région, Luxel, société porteuse du projet, a fait appel à Enerfip pour mettre en place une collecte de financement participatif. Ouverte le 3 novembre 2020, cette campagne a été un réel succès. En effet 110 investisseurs ont participer à la collecte pour un montant total de 224 500€. Par ailleurs ces investisseurs pourront bénéficier des retombées économiques liées au projet.

  • Le projet photovoltaïque de Quinipily.

Porté par le groupe Total Quadran, cette centrale photovoltaïque est située à Baud, dans le Morbihan. Elles est localisée sur une ancienne plateforme d’exploitation d’une carrière. Sa production est estimée 5165 MWh chaque année, soit l’équivalent de la consommation électrique annuelle de 4400 habitants. De plus elle évitera le rejet dans l’atmosphère de 1710 tonnes de CO2 par an.

Total Quadran a fait confiance à Enerfip pour organiser une campagne de financement participatif. Ainsi les habitant·es de ont pu participer à la transition énergétique de leur région et de profiter des retombées économiques du parc. La collecte fût un succès : elle s’est clôturée avec un montant total de 203 000€, récolté grâce à 104 éco-épargnants.