500 000 € ouverts à l’investissement participatif pour les serres agrivoltaïques de Seysses

Deux centrales photovoltaïques abritant l’une des seules productions de Ginseng d’Europe

Porté par Solveo Energie, l’AREC Occitanie (Agence Régionale Energie Climat Occitanie) et Midi Energy, fonds ENR de la Caisse d’Epargne de Midi-Pyrénées géré par sa filiale Midi 2i, le projet de Seysses Solagri comprend deux centrales sur serres photovoltaïques abritant l’une des seules productions de Ginseng en Europe, dont les racines sont largement utilisées dans le secteur de la santé et de la phytothérapie. Ce modèle de production innovant sera géré par la société France Ginseng, responsable de l’exploitation agricole sous les ombrières.

Localisés sur la commune de Seysses à proximité de Toulouse, dont l’un est implanté sur les terres de l’école d’ingénieurs de Purpan, ces deux projets présentent une puissance totale installée de 13 MWc et produiront annuellement 16 545 MWh* d'électricité, soit l'équivalent des besoins énergétiques totaux (éclairage, chauffage, déplacement...etc) de 2 384 personnes habitant en France.

Ce sont donc 2 projets de forte puissance qui auront un impact extrêmement significatif sur leur territoire en termes de transition énergétique.

 

Un projet innovant à l’initiative de Solvéo Energie et de Yannick Jauzion (France Ginseng)

En 2010, des amis se réunissent afin d’imaginer une innovation pour le monde agricole et celui de la santé, ils envisagent de valoriser un savoir-faire agricole régional, en proposant de cultiver une plante médicinale rare et de haute qualité : le ginseng.

La plante a besoin d’ombre pour se développer et est traditionnellement cultivé sous des toiles noires tendues par-dessus la culture pour bloquer les rayons du soleil mais qui laissent passer les précipitations. Chez France Ginseng, ce sont sous des ombrières photovoltaïques que les cultures se font, ce qui permet de maîtriser l’ombre mais aussi les apports d’eau, tout en produisant de l’électricité. L'installation agrivoltaïque de Seysses sera constituée de 18 070 panneaux solaires et celle de Purpan en comptera 18 122. Le coût de ces deux projets s'élève à 16 500 000 €.

Véritable concept novateur et durable, la démarche est validée par FranceAgrimer, labellisée par le Pôle de compétitivité Agri Sud-Ouest et soutenue par la Région Occitanie et l'Union Européenne.

Yannick JAUZION, ancien international français de rugby mais aussi fils d’agriculteurs et ingénieur agricole de formation, insuffle à France Ginseng les valeurs qui lui correspondent et qui l’ont construit durant sa carrière. Président de France Ginseng, il propose de porter cette plante médicinale de qualité au plus près du consommateur à travers une marque propre : Jardins d’Occitanie.

 

Un investissement ouvert aux habitants du territoire

Ce projet est lauréat de l’appel d’offres national 4.3 de la Commission de Régulation de l’Energie (CRE), qui vise à soutenir le développement des énergies renouvelables sur le territoire français en encourageant les projets les plus compétitifs et les plus responsables en matière d'empreinte carbone.

Afin d’associer les citoyens à la vie de ces projets, Solvéo Energie, qui développe, construit, finance et exploite ces installations photovoltaïques, a mis en place sur Enerfip un financement participatif permettant aux habitants du territoire d’investir une partie de leur épargne, à partir de 10€, dans ces projets qui contribuent à la transition énergétique.

Le montant total à collecter pour ces 2 projets est de maximum 500 000 €. La collecte s’est ouverte le 9 juin 2020. L’investissement est réservé aux habitants des départements d’implantation des projets ainsi que leurs départements limitrophes : la Haute-Garonne, l'Ariège, l'Aude, le Gers, les Hautes-Pyrénées, le Tarn et le Tarn-et-Garonne.

Des informations complémentaires sont disponibles sur la page internet dédiées à ce projet :


Apex Energies ouvre deux projets photovoltaïques du Loir-et-Cher au financement participatif

Près de 14 000 panneaux photovoltaïques sur les communes de Salbris et Theillay

Entreprise française indépendante spécialisée dans le développement de parcs photovoltaïques, Apex Energies a souhaité proposer aux citoyens de financer la construction de deux de ses futurs parcs photovoltaïques au sol situés dans le Loir-et-Cher. Développés conjointement avec l'entreprise locale EREA Ingénierie, développeur photovoltaïque fort de plus de 7 ans d'expérience dans les énergies renouvelables, ces projets sont en cours de construction, et possèdent les autorisations administratives telles qu’un permis de construire, une offre de raccordement et un tarif d'achat sécurisé.

D’une puissance de 2198 kWc et constitué de 5564 panneaux photovoltaïques, le premier projet, situé à Salbris, produira environ 2 382 000 kWh par an. C’est l’équivalent de la consommation électrique annuelle de près de 343 personnes.

La seconde installation photovoltaïque, d’une puissance de 2660 kWc sera implantée à Theillay, le village voisin, et ses 8340 panneaux produiront environ 3 150 000 kWh par an, soit l’équivalent de la consommation électrique annuelle de près de 454 personnes.

 

Un investissement ouvert aux habitants des territoires d’implantation des projets

Ces projets sont lauréats de l’appel d’offres national de la Commission de Régulation de l’Energie (CRE), qui vise à soutenir le développement des énergies renouvelables sur le territoire français en encourageant les projets les plus compétitifs et les plus responsables en matière d'empreinte carbone. En déposant son dossier de candidature, Apex Energies s’est engagée à mettre en œuvre un financement citoyen sur le projet, dans les conditions définies par le cahier des charges de l’appel d'offres.

Le montant total à collecter pour ces deux parcs photovoltaïques s’élève à environ 460 000 € (180 000 € pour Salbris et 280 000 € pour Theillay). Cette opération affirme la volonté d’Apex Energies d’associer les citoyens à la vie des projets, puisqu’en 2 ans, la société aura ouvert plus de 3,5 millions d’euros au financement participatif.

Afin d’associer les citoyens à la vie de ces projets, Apex Energies, qui développe, construit et exploite ces installations photovoltaïques, a mis en place un financement participatif permettant aux locaux d’investir une partie de leur épargne dans ces projets qui contribuent à la transition énergétique. Le principe : à partir de 10€, chacun peut investir la somme de son choix et bénéficier d’un taux d’intérêt très attractif en plus d’un engagement de court terme.

La collecte est ouverte depuis le 28 mai 2020 sur la plateforme Enerfip, spécialiste du financement participatif de projets d’énergies renouvelables. L’investissement est réservé aux habitants du département d’implantation des projets ainsi que des départements limitrophes : le Loir-et-Cher, le Cher, l’Eure-et-Loir, l’Indre, l’Indre-et-Loire, le Loiret et la Sarthe.

Des informations complémentaires sont disponibles sur les pages internet dédiées à ces projets :